Festival des mots à Mougins

Richard Berry lit "Celui qui n'avait jamais vu la mer" (in Mondo et autres histoires - de J.M.G Le Clézio)

MOUGINS | Festival des mots

  • Le à

Lecture à Mougins, Place des patriotes, dans le cadre du Festival des Mots

Image en taille réelle, .JPG 1,12Mo (fenêtre modale) © DR

Richard Berry est né le 31 juillet 1950 à Paris. Dès l'adolescence, le jeune homme se découvre un goût pour la comédie.

À 16 ans, il intègre une troupe de comédiens amateurs et joue des pièces classiques. Admis au Conservatoire national d’art dramatique en 1969, il rejoint ensuite la Comédie-Française dont il devient pensionnaire jusqu’en 1981. Comédien accompli, Richard Berry se fait remarquer sur les planches dans L'Ex-femme de ma vie, une pièce mise en scène par Josiane Balasko en 1989.

Il adapte et met en scène en 2003 Café chinois, d’Ira Lewis. Plus récemment, dans Plaidoiries, il incarne les grandes figures du barreau.

Depuis les années 1970, Richard Berry marque également de son talent le cinéma français. Après une première apparition dans La Gifle de Claude Pinoteau (1974), il obtient un premier grand rôle en 1978 dans Mon premier amour d'Élie Chouraqui. Son jeu séducteur et mystérieux qui convient aux drames n'empêche pas Richard Berry de se diversifier dans des comédies populaires telles que Pédale douce (1996) et La doublure (2006), au côté de Gad Elmaleh.

Depuis sa première réalisation en 2000, L’Art (délicat) de la séduction, il a dirigé des acteurs de renom.

Dès septembre 2020, il reprend son spectacle Plaidoiries alors que Check-Up de Sébastien Thiéry est reporté à 2021.

Lecture de « Celui qui n'avait jamais vu la mer » de JMG Le Clézio

Daniel ne parle presque pas et n'a pas d'amis. On dirait qu'il dort les yeux ouverts. Il a l'air de venir d'ailleurs. Il aurait pu s'appeler Sindbad le Marin, dont il a lu les aventures, le seul livre qu'il connaisse par cœur : son regard ne s'anime que lorsqu'on lui parle de mer et de voyages. Mais la mer, il ne l'a jamais vue. Alors, un jour de novembre, sans rien dire à personne, il s'en va pour ne plus jamais revenir...

Celui qui n'avait jamais vu la mer est une nouvelle faisant partie du recueil « Mondo et autres histoires » écrite par JMG Le Clézio en 1978.  L'écrivain, né à Nice, connaît le succès dès son premier roman « le procès-verbal » en 1963. Son œuvre est récompensée en 2008 par le Prix Nobel de littérature en tant qu'écrivain de nouveaux départs, de l'aventure poétique et de l'extase sensuelle, explorateur d'une humanité au-delà et en dessous de la civilisation régnante.

COVID 19 : Entrée libre sous réserve de places disponibles