Festival des mots à Valberg

Isabelle Carré et Irène Jacob lisent "Tendre est la nuit" (extraits - de F. Scott Fitzgerald)

VALBERG | Festival des mots

  • Le à

Lecture à Valberg dans le cadre du Festival des Mots

Image en taille réelle, .JPG 1,52Mo (fenêtre modale) © Richard Schroederer - JF PAGA

Isabelle Carré

Isabelle Carré est une actrice française. A 17 ans elle passe un casting pour le film Romuald et Juliette où elle est remarquée par Coline Serreau qui la choisit pour interprèter la fille de Daniel Auteuil.

Elle se fait ensuite remarquer dans le film de Christian Vincent, Beau fixe et obtient une première nomination au César du meilleur espoir féminin. Elle obtient par la suite le César de la meilleure actrice en 2003 pour son rôle dans Se souvenir des belles choses ainsi que le Molière de la comédienne à deux reprises (en 1999 : pour Mademoiselle Else et en 2004 pour L'Hiver sous la table). Elle diversifie à nouveau sa palette d'actrice en interprétant une religieuse dans le biopic Marie Heurtin de Jean-Pierre Améris. En 2017, elle foule à nouveau les planches, dans la pièce Honneur à notre élue, mise en scène par Frédéric Bélier-Garcia, dans laquelle elle donne la réplique à Patrick Chesnais. Début 2019, elle est à l'affiche de Maladroite, d'Eleonore Faucher.

On a pu la voir récemment à l'affiche du film De Gaulle de Gabriel Le Bomin.

Irène Jacob

Comédienne internationalement reconnue, Irène Jacob débute au cinéma sous la direction de Louis Malle dans Au revoir les enfants. Elle triomphe en 1991 au Festival international du film de Cannes où elle obtient le Prix d'interprétation féminine pour son rôle principal dans La double vie de Véronique. Elle a joué dans divers genres cinématographiques, allant de la comédie au drame en passant par les films d'action avec des réalisateurs de différentes nationalités. Irène Jacob est également chanteuse et a sorti son quatrième album En bas de chez moi en collaboration avec son frère Francis, jazzman et guitariste.

En 2016, elle est à l'affiche de Tourner pour Vivre de Philippe Azoulay.

Elle a écrit son premier roman Big Bang, disponible depuis novembre 2019 chez Albin Michel.

Lecture de « Tendre est la nuit », de F. Scott Fitzgerald

Dans La Soirée avec Monsieur Teste, Valéry explique pourquoi, à la recherche du succès littéraire, auquel il aurait pu légitimement aspirer suivant le vœu de ses amis, il a préféré autre chose.

La recherche du succès entraîne nécessairement une perte de temps :

Je suis tombée amoureuse sur la plage dit Rosemary.

- De qui ?

- D'abord d'une petite bande de gens qui avaient l'air sympathique. Puis d'un homme.

- Tu lui as parlé ?

A peine. Très beau. Des cheveux qui tirent vers le roux. » Elle mangeait, voracement. « Mais il est marié... C'est toujours comme ça.

 

Tendre est la nuit est l'histoire, largement autobiographique, de la décomposition d'un être fait pour être aimé, trop romantique pour pouvoir résister à son époque, trop tendre, malgré son apparente désinvolture, pour savoir sagement vieillir.

C'est plus particulièrement l'histoire de l'amour de Dick et de Nicole, dont nous faisons connaissance à travers les yeux émerveillés d'une jeune actrice qui ne résiste pas au charme de Dick. Ce couple très uni cache un secret. Nicole a été soignée par Dick, médecin psychiatre. L'amour qu'elle a porté à Dick a fait de leur union une nécessité. Un jour viendra pourtant où ils devront se séparer...

Mais le lecteur aura vécu avec eux les plus belles années d'une vie de loisir rendue magique par la richesse, les voyages. C'est un extraordinaire témoignage sur la vie d'entre les deux guerres qui nous est offert, un témoignage qui ne va pas sans une douloureuse nostalgie, un livre ensorcelé.

Ce roman domine, avec Gatsby le Magnifique, l'oeuvre de Francis Scott Fitzgerald, l'émouvant représentant de la fameuse « génération perdue ».

COVID 19 : Entrée libre sous réserve de places disponibles